Teaser schließen

Tout Innsbruck

dans votre main

Innsbruck App pour iPhone et Android

Download Button for Android
Download for Apple
Teaser schließen

aujourd'hui

Après-Midi
20°C
70% Soleil
3300m
Risque de gel
Après-Midi 20°C

Dimanche

Dimanche
24°C
70% Soleil
4500m
Risque de gel

Lundi

Lundi
15°C
60% Soleil
2500m
Risque de gel

Prévisions

Après les perturbations de la nuit passée le temps est très nuageux, voire faiblement pluvieux ce matin. En cours de matinée le soleil s’installe et domine toute l’après-midi. Le mercure affiche une température conforme aux normes saisonnières.

Tendance

Dimanche et lundi, on verra une dernière fois un temps changeant et venteux. Cependant à partir de mardi, l’anticyclone des Açores s’étendra sur l’Europe centrale et entraînera une amélioration du temps.

Panorama Webcams in Innsbruck and its regions

Teaser schließen

Besoin d’aide ? Contactez-nous !

Office du tourisme d' Igls


Lun - ven : 8h30 - 18h00

Les Huttler d'Aldrans

Une fière tradition carnavalesque. Du « Bojazl » au « Spiegeltuxer ».

Respectée de générations en générations, transmise avec fierté et entretenue dans tout son faste de nos jours, la tradition des « Huttler d'Aldrans » est l'une des plus précieuses de la région. Un défilé impressionnant de personnages aux masques anciens sculptés et peints avec le plus grand soin envahit les rues – mené par le « Bojazl » qui attire l'attention autant par son bonnet à grelots que par ses cabrioles dignes des plus grands acrobates.

Les personnages et leurs somptueux costumes artistiques

Arrive la « Hex », une sorcière d'une laideur repoussante, qui s'emploie à balayer le sol en staccato. C'est elle qui est chargée de faire place nette pour les personnages suivants, qui piétinent déjà à un rythme singulier. Et voilà les « Vorlaffer » - les avant-coureurs. Vêtus d'une chemise blanche, de bretelles vertes, d'un long pantalon blanc cousus de pièces multicolores, de clochettes et de la large ceinture du costume traditionnel tyrolien, la « Ranzen », ils portent un impressionnant masque en bois à l'expression sérieuse sous un chapeau tyrolien paré, comme une auréole, d'une sorte de mitre constituée de fleurs artificielles, d'aigrettes en fibre de verre, de miroirs et de houppettes. Selon la légende, les miroirs sont censés protéger des démons malveillants qui prendraient peur face à leur propre image.

Aux « Vorlaffern » succèdent les « Schiangianer »  portant l'habit traditionnel, soit une culotte de cuir, une chemise blanche, des bretelles et une large ceinture. On les remarque notamment par leurs masques aux traits juvéniles et la finesse de l'ornement de leurs chapeaux tyroliens, qui leur donnent un aspect presque féminin.

En costume bleu roi parsemé de petits pompons et de clochettes, voilà que les « Zaggler » hauts en couleurs se présentent en force. Leurs masques barbus et moustachus arborent une mine renfrognée sous un chapeau caractéristique à très larges bords, porté sur un foulard. Un des bords du couvre-chef est relevé et orné d'un miroir serti d'immortelles et d’aigrettes en fibre de verre. De plus, le tout est somptueusement enchâssé de petites plumes noires et claires. L'autre côté, le chapeau est paré de peaux et d'animaux naturalisés.

Les « Zottler », eux aussi, ont un couvre-chef semblable, mais avec des plumes de paon rares, et ils portent un habit recouvert de franges de lin et de laine.

Mais voilà déjà qu'apparaissent les « Klötzler », que l'on reconnaît à leurs vêtements tapageurs couverts de petits bardeaux de bois. Mais ceux-là, on les a entendus venir de loin !

Le masque le plus frappant est sans conteste celui du « Altartuxer » ou « Spiegeltuxer », dont l’imposante coiffe comporte, outre les habituelles décorations d’immortelles et de miroirs, une petite église de bois sculpté. Des plumes de coq blanches et noires l’auréolent en frémissant. Ce couvre-chef remarquable pesant plusieurs kilos, l’exécution du cérémoniel prescrit prend des airs de véritable exploit pour ceux qui le portent, mais c'est aussi un honneur.

La signification des Huttler d'Aldrans

La musique d'accordéon accompagne ce défilé haut en couleurs. Les personnages tournoient un bon moment sur un rythme martelé, donnant au visiteur totalement fasciné le temps d'admirer toutes leurs particularités. On sent qu'il se passe quelque chose de spécial lorsque le rituel de carnaval, transmis de générations en générations, commence : Les semelles qui claquent et la cadence mesurée des pas, des tours au centimètre près et des bonds surprise, assortis parfois d’un cri sourd... Tout cela dégage une saisissante impression de naturel. Les « Zaggler » et les « Zottler » personnifient les démons hiémaux (automne et hiver), à savoir les forces impitoyables de la nature, alors que les « Vorlaffer » et les « Schiangianer » incarnent les forces féminines du printemps et de l'été. Une symbolique que l'on retrouve, sous d'autres noms, dans les différents carnavals du Tyrol. Mais une symbolique qui a des racines bien plus anciennes : Les Celtes, déjà, avaient des rituels semblables, chassant l'hiver et accueillant le printemps afin que Dame Nature s’éveille à la fertilité.

L'association des traditions locales d'Aldrans

Fondée en 1977, l'association des traditions locales d'Aldrans apporte son aide précieuse à tous les bals et fêtes locales. Nous recommandons en particulier le « Mullerschaug’n » qui a lieu le dernier vendredi de Carnaval dans la salle communale d’Aldrans et qui convie de nombreux groupes carnavalesques des environs à se rassembler pour célébrer une culture festive et bien vivante. Le dynamisme de la vie associative des villages de charme du sud montre une fois de plus les liens étroits noués par chaque communauté villageoise ainsi que la richesse de leur culture et de leurs valeurs.



  • Deutsch
    English
    Italiano
    Español
    Nederlands
    русский
    中文(简体)
    Polski